Naissance de bébés

Génétiquement modifiés

kideaz- fecondation-in-vitro- bebes genetiquement modifies -

Une première mondiale, deux bébés génétiquement modifiés sont nés en Chine.

Le lundi 26 novembre 2018, le chercheur He Jiankui a annoncé à l’agence AP, la naissance des jumelles Lulu et Nana. Les deux premiers bébés génétiquement modifiés seraient nés en novembre en Chine.

Que s'est-il passé ?

Dr He Jiankui a dirigé un un essai clinique visant à créer des humains résistants au VIH par modification génétique. Il garantit avoir choisi pour cela 7 couples infertiles et volontaires. Ils sont tous composés d’un homme infecté par le VIH et d’une femme séronégative. Chaque couple aurait bénéficié d’une fécondation in vitro.  Une technique médicale qui met en présence des spermatozoïdes avec un ovule, menant à la formation d’un embryon.

kideaz-bebe genetiquement modifies - article

Par la suite, le chercheur chinois a modifié les gènes des embryons des jumelles. Leur génome a été déformé pour désactiver un gène afin de leur attribuer une résistance à l’infection par le VIH, virus responsable du sida. Cette expérience a été réalisée avec l’assistance du « ciseau moléculaire » CRISPR-Cas9.

Réaction de la communauté scientifique

Bien que les scientifiques interrogés reconnaissent qu’une telle avancée était attendue, cette intervention suscite une indignation au sein de la communauté scientifique internationale. En effet, en plus de craindre que cette méthode soit contraire à l’éthique, les scientifiques pensent qu’elle comporte également des risques pour la santé.