Votre event sur l'agenda

Avec des centaines d'events chaque semaine, on partage tout en famille chez Kideaz. Faites-nous part de vos évènements.

Proposez votre structure

Vous souhaitez partager et faire découvrir une de vos adresses favorites ? N'hésitez plus.

Pour les Professionnels

Proposez votre crèche / foyer de jour sur Kideaz.

Accueil > Blog > Les 5 erreurs les plus fréquentes des parents en matière de devoirs
Aleksandra Cajic
FacebookEmailFacebook Messenger
Actualités, Parents

Les 5 erreurs les plus fréquentes des parents en matière de devoirs

Contenu d'archive - Ce contenu peut faire référence à des éléments ou à des actualités passées.

Les devoirs sont une grande source de conflits dans les familles et donc la cause d’une grande source de stress pour les enfants ainsi que pour les parents.

Vous retrouverez dans cet article les 5 erreurs les plus fréquentes faites par les parents face aux devoirs . À vos stylos !

ERREUR N°1 : FAIRE LES DEVOIRS À LEUR PLACE

On sait comme il est dur daider nos enfants à faire leurs devoirs lorsquon rentre du travail, épuisé et quil nous reste encore plein de choses à faire : le dîner, ranger, le linge etc. Pour se débarrasser des devoirs des enfants et régler cette tâche très vite, il arrive que les parents fassent les devoirs, plus ou moins ouvertement, à la place de leurs enfants

kideaz copyright homework

Il est tout à fait compréhensible que cela puisse vous faciliter la tâche le temps d’une soirée, cela permet d’éviter les conflits et de passer le reste de la soirée plus paisiblement. Mais, bien que ce soit compréhensible, c’est une erreur qu’il faut à tout prix éviter car sur le long terme cela ne rend service à personne. 

En effet, que ce soit pour les devoirs, ou pour le reste, il faut laisser l’enfant le faire pour qu‘il puisse apprendre ! Repousser le problème ne fera que vous rajouter du travail plus tard…

On souhaite tous que notre enfant soit autonome et apprenne les choses par lui-même, alors, apprenons-lui à faire seul 🙂

ERREUR N°2 : CONTRÔLER LES DEVOIRS

L’autre erreur la plus fréquente est celle de contrôler le travail effectué par l’enfant.

Malgré que vous pensiez que ce soit naturel de vérifier leur travail (sûrement parce que vos parents le faisaient avec vous), cela peut être très toxique car il renvoie le manque de confiance que vous avez en lui.

kideaz copyright parent enfant devoir

Vous allez sûrement me dire que cest utile parce que souvent, votre enfant na pas fait tout le travail ou ne la pas fait correctement. Et cest justement là que cela devient intéressant : en le laissant se débrouiller seul, vous lui permettez ainsi de découvrir les conséquences de son manque dimplication et limportance de faire tous les devoirs. Cela lui permet de développer l’autodiscipline. Donc laissez-les faire des erreurs, car c’est en faisant des erreurs que l’on apprend.

Mais il ne faut pas pour autant les laisser livré à eux-mêmes, s’il vous demande de l’aide, restez disponible et à l’écoute.

ERREUR N°3 : S’IMMISCER ENTRE L’ENFANT ET L’ENSEIGNANT

De plus en plus d’enseignants rapportent des situations dans lesquelles les parents viennent prendre la défense de leur enfant lorsque les notes ne leur conviennent pas, lorsqu’ils sont punis car ils n’ont pas fait leurs devoirs ou qu’ils ont un comportement inadapté à l’école.

En tant que parent, il est important de laisser votre enfant se faire punir par son enseignant si son comportement le justifie. Au risque de me répéter, c’est en prenant conscience de ses actes qu’il comprendra son erreur. Ainsi il pourra constater qu’un changement est nécessaire dans sa façon d’agir.

Alors laissons les choses se faire et ne nous interposons pas entre les enseignants et nos enfants. Il faut apprendre à leur faire confiance.

ERREUR N°4 : SE FOCALISER SUR LES RÉSULTATS

Les phrases que tous les parents prononcent MAIS qu’il ne faut pas prononcer :

  • « Tu as eu seulement 12 ! »
  • « Combien a eu ton copain Léo ? »
  • « Si tu n’as pas la moyenne il n’y aura pas de sortie »

Et plein d’autres encore…

Ces phrases peuvent créer un stress permanent chez l’enfant à chaque fois qu’il devra vous annoncer ses notes. Si l’on ne veut pas décourager notre enfant et ne pas créer un blocage, il faut prêter attention au mot que l’on emploie.

Par exemple :

  • « J’ai remarqué que tu as passé beaucoup de temps sur cette leçon »
  • « On joue 15 minutes ensemble et après tu fais tes devoirs ? »
  • « Es-tu satisfait du résultat que tu as obtenu ? cela correspondait à tes attentes  ? »

Cela sera plus bénéfique que des reproches et le motivera à persévérer

ERREUR N°5 : OUBLIER LES MOMENTS DE PAUSE

Le dernier point, mais pas des moindres, est le temps consacrer au repos physique et psychologique de l’enfant.

Si après 8h d’école, on lui demande de faire ses devoirs dès qu’il rentre à la maison, il risque d’être peu concentré et de ne pas être apte à l’apprentissage. Il est nécessaire que l’enfant s’offre un moment de répit afin de pouvoir s’attaquer avec une bonne énergie pour les devoirs du lendemain.

Une activité extra-scolaire est une bonne solution pour que l’enfant ait son moment à lui pour souffler (mais ne pas trop en abuser, le but n’est pas de le fatiguer plus qui ne l’est déjà).

Un sommeil de qualité et une vie quotidienne sans stress sont des atouts majeurs dans le succès scolaire d’un enfant, dans sa capacité de concentration ou d’indépendance.

kideaz copyrright little lion

Laisser l’enfant prendre le temps de s’ennuyer est très bénéfique pour le développement de son cerveau.

ALORS COMMENT AIDER NOS ENFANTS À FAIRE LEURS DEVOIRS ?

Pour aborder les devoirs avec nos enfants, il faut oser remettre en question la manière dont nos parents nous accompagnaient pédagogiquement. Après être passé par cette étape, on passe par la mise en place d’outils d’apprentissage simples et efficaces qui vont permettre de limiter les conflits et le stress au sein de la famille.

Alors voici quelques points pour essayer d’accompagner au mieux nos enfants :

  1. Comprendre comment fonctionne son cerveau : chaque personne à sa manière propre à elle d’apprendre, certains ont une mémoire photographique, auditive, etc.
  2. L’aider à structurer son travail : aider-le à trouver un système d’organisation qui LUI convient, essayer plusieurs méthodes jusqu’à trouver la bonne.
  3. Soutenir et rassurer : moins de reproche et plus de compréhension afin qu’il se sente rassuré et non stressé. 
  4. Aider pour le contenu, mais que ponctuellement 
  5. L’aider à développer sa motivation : en lui cherchant des buts, en lui proposant des récompenses, etc.

REJOINS-NOUS SUR LA NEWSLETTER KIDEAZ !

FacebookEmailFacebook Messenger
  • @ Little Kideaz

    Pour ce tout nouveau numéro, nous avons consacré notre magazine à nos amies tortues marines et terrestres. Little Kideaz n°9 est déjà disponible dans notre boutique en ligne, alors n'attendez plus pour le commander !

Attendez!!!
Vous n'avez pas encore tout vu...

X