Votre event sur l'agenda

Avec des centaines d'events chaque semaine, on partage tout en famille chez Kideaz. Faites-nous part de vos évènements.

Proposez votre structure

Vous souhaitez partager et faire découvrir une de vos adresses favorites ? N'hésitez plus.

Pour les Professionnels

Proposez votre crèche / foyer de jour sur Kideaz.

Accueil > Blog > Gérer une dispute entre frère et sœur
Aleksandra Cajic
FacebookEmailFacebook Messenger
Actualités, Parents

Gérer une dispute entre frère et sœur

Les querelles entre nos enfants, on n’aime pas ça… « Maman, il a pris mes jouets ! », « Papa, Lucas il est pas gentil avec moi ! ». Au parc, à la maison, si une bagarre éclate, on cours pour la résoudre. Nous intervenons pour protéger le faible, réprimander le plus fort, mais surtout pour faire cesser la dispute. Mais est-ce rendre service à nos enfants que d’intervenir ainsi ? Alors, comment gérer correctement une dispute ou une rivalité fraternelle ?

Intervenir dans une dispute peut envenimer la situation

Comme nous le savons, la rivalité fraternelle est normale ! Avoir des tensions et des points de désaccord c’est tout simplement humain ! Comme des louveteaux qui se battent, les enfants se cherchent… pour s’affronter, apprendre à déployer leurs capacités de défense. Lorsque nous intervenons pour résoudre le problème, nous les incitons à venir se plaindre auprès de nous et non à se défendre seul. Ainsi lors de leur querelle le plus faible fera exprès de crier pour que son frère ou sa sœur se fasse gronder.

kideaz copyright frere soeur dispute

Notre intervention systématique ne leur permet pas d’apprendre à communiquer et échanger afin de trouver un terrain d’entente. Plus nous intervenons, moins la situation s’arrange.

Ne pas prendre parti pour ne pas entacher leurs relations

Lorsqu’on a puni le plus âgé des enfants lors d’une dispute, il se peut qu’il prenne cela comme une injustice. Ce qui est en général justifié car les tords sont très souvent partagés. Ainsi le plus jeune aura trouvé un moyen de pression, en criant, en allant se plaindre auprès de vous, etc. 

Par exemple: retirer le jouet pour lequel ils se chamaillent engendrera une injustice pour l’un des deux car il se dira : « c’est lui qui a commencé alors que je jouais tranquillement ».

Ce sentiment d’injustice ne fera qu’accroitre la frustration et non la remise en question. Il peut même engendrer une amertume a l’égard de son frère ou de sa sœur car il se dira que ses parents le préfère à lui. De plus, le plus faible en faisant appel à ses parents, n’apprendra jamais à se défendre seul et à régler ses conflits par lui-même. En clair, un sentiment de jalousie peut se développer ce qui peut freiner la bonne entente entre frères et sœurs. Ainsi intervenir lors de leurs querelles est une solution à court terme mais peut causer des problèmes à long terme.

Alors que faire ?

On constate qu’en l’absence des parents, les enfants vont avoir tendance à trouver un terrain d’entente en discutant. Ils feront plus attention à ce que l’autre demande et ce qui le dérange.

kideaz copyright frere soeur

Bien évidemment, il ne s’agit pas non plus d’aggraver le conflit et de les laisser s’entre-tuer ! S’ils commencent à frapper, mordre, insulter, vous devez intervenir pour les arrêter et leur donner des alternatives qu’ils peuvent utiliser. Cependant, cette règle n’est pas facile à appliquer, car parfois la façon dont nos enfants se comportent avec l’autre est inacceptable. Dans ce cas, nous ne prenons pas parti afin de ne pas discréditer l’un par rapport à l’autre, mais nous parlerons plus tard de ce qu’il s’est passé avec davantage de recul.

REJOINS-NOUS SUR LA NEWSLETTER KIDEAZ !

FacebookEmailFacebook Messenger
  • @ Little Kideaz

    Pour ce tout nouveau numéro, nous avons consacré notre magazine à nos amies tortues marines et terrestres. Little Kideaz n°9 est déjà disponible dans notre boutique en ligne, alors n'attendez plus pour le commander !

Attendez!!!
Vous n'avez pas encore tout vu...

X