Dossier

Digitalisation de la vie de famille

La digitalisation de la vie familiale

Le site lafaireparterie.fr et l’institut de sondage GECE ont mené une étude sur un échantillon de 1011 parents d’enfants de moins de 8 ans. L’étude a été diffusée sur Internet pendant la période du 7 au 18 juin 2018.

 

Spécialisé dans les faire-part personnalisés pour diverses occasions, lafaireparterie.fr a voulu analyser l’évolution des « digital natives », qui ont grandi avec Internet et qui deviennent progressivement parents. Comme nous le savons tous, Internet et le numérique en général, font partie intégrante de notre quotidien. Les différents comportements des parents vis-à-vis du numérique influencent en quelque sorte la vision des enfants sur le numérique. Les parents sont connectés ce qui implique que les enfants se retrouvent exposés aux écrans. Cette étude a donc pour but d’étudier le rapport des parents à Internet et aux écrans et celui de leurs enfants de moins de 8 ans.

Chiffres clés de l'étude

Annonce de la naissance et de la grossesse

Lorsque les parents publient une photo de l’échographie ou annoncent une grossesse en ligne, ils créent une empreinte numérique de leur enfant avant même leur venue au monde. Quant à cette pratique, il existe un écart conséquent entre les parents de moins de 30 ans et ceux de plus de 30 ans

En effet, 28 % des parents de moins de 30 ans ont annoncé leur grossesse sur Facebook, mais ce chiffre tombe à 18 % pour les plus de 30 ans.

En revanche, l’écart est beaucoup moins important lorsqu’il s’agit d’annoncer la naissance de l’enfant. 29 % des parents ont annoncé la naissance de leur enfant sur Facebook, qui reste le réseau social le plus utilisé pour ces pratiques.

Les parents et internet

Ce n’est plus un secret, la plupart des parents d’enfants de moins de 8 ans utilisent Internet au quotidien. Mais ceci n’est pas forcément une mauvaise chose. Internet reste une source d’information utilisée par les parents pour se renseigner sur l’actualité et pour dénicher des conseils précieux.

Dans l’étude, 46 % ont déclaré qu’ils se sentaient mieux informés grâce aux sites spécialisés en parentalité. Une majorité des parents (52 %) considèrent qu’ils sont mieux informés que les générations précédentes grâce à Internet.

Les enfants et les écrans

Comment l’usage quotidien d’Internet et des écrans impacte-t-il les enfants et leur rapport aux écrans ?

Selon l’étude, 89 % des enfants de moins de 8 ans utilisent un écran tactile. L’utilisation des écrans interactifs augmente considérablement en fonction de l’âge de l’enfant. La plupart du temps, cela se fait sur une tablette classique ou bien un smartphone. Il n’y a que 16 % des parents interrogés qui utilisent des tablettes pour enfants.

En ce qui concerne les enfants de 6 à 7 ans, 49 % d’entre eux utilisent déjà une tablette classique pour jouer sur des applications.

L'empreinte digitale

Une grande partie des parents publient des photos de leur(s) enfant(s) sur les réseaux sociaux. Se pose alors la question de l’empreinte numérique des enfants et de la protection de la vie privée en ligne

Ce sujet a pris de l’ampleur ces derniers mois et pour cause, selon un rapport de l’UNICEF : chaque jour, plus de 175 000 enfants se connectent à Internet pour la première fois de leur vie.

Publications sur les réseaux sociaux

59% des parents interrogés ont déjà publié des photos de leur(s) enfant(s) où l’on voit leur visage. Cette pratique augmente en fonction de l’âge des enfants. En effet, le taux passe de 48 % à 79 % pour les parents dont le dernier enfant a 6 ou 7 ans.

Mais lorsqu’il s’agit d’aborder le sujet de l’empreinte numérique avec les enfants, pour leur expliquer ce que c’est et son impact, 73 % des personnes interrogées déclarent qu’ils n’ont jamais vraiment abordé le sujet.

Les mesures instaurées par les parents

Parmi les personnes interrogées, 97 % ont mis en place des mesures pour limiter l’utilisation des écrans et ainsi protéger leur(s) enfant(s). Pour cet encadrement, il existe 2 écoles : celle de l’encadrement de l’accès aux écrans et celle de l’accès à Internet. En moyenne, les parents mettent en place 3 à 4 mesures différentes parmi les suivantes (classées des plus utilisées au moins utilisées) :

  • Inciter mon enfant à s'épanouir sans écrans
  • Éviter les écrans devant mon enfant
  • Fixer des horaires pour l'utilisation des écrans
  • Instaurer des règles : pas de smartphone à table par exemple
  • Pas d'accès à des écrans
  • Éloigner mon enfant des écrans pour éviter les déficits

La motivation principale pour ces mesures se base avant tout sur la peur que la surexposition entraîne des déficits d’attention et de langage chez l’enfant plus tard.

Et oui, nos enfants ont le désir de nous imiter et surtout d’imiter nos comportements lorsque nous utilisons des objets numériques. Il faut donc faire attention et instaurer des règles familiales que tout le monde doit suivre, comme par exemple, pas de téléphone à table ou bien pas de téléphone avant d’aller se coucher le soir. Nous avons publié tout un article à ce sujet, pour vous donner des conseils pour limiter le temps passé devant les écrans :

Pour en savoir encore plus sur le sujet et voir tous les résultats de l’étude, c’est par ici :