L’agenda Famille !

Avec des centaines d'events chaque semaine, on partage tout en famille chez Kideaz. Faites-nous part de vos events.

Proposez vos Bons Plans

Vous souhaitez partager et faire découvrir une de vos adresses favorites ? N'hésitez plus.

Pour les Professionnels

Proposez votre crèche / foyer de jour sur Kideaz.

Accueil > Blog > Trottinettes électriques et hoverboards : une nouvelle catégorie dans le code de la route
Quentin Mores
FacebookEmailFacebook Messenger
Parents

Trottinettes électriques et hoverboards : une nouvelle catégorie dans le code de la route

Pour voyager léger et nous déplacer en prenant du plaisir, nous sommes de plus en plus nombreux à rouler en trottinette électrique ou mono-roue. Pratiques, écologiques et ludiques, leurs ventes explosent et le code de la route leur donne une vraie place. Cet article fait le point pour vous sur la micromobilité et les engins de déplacement personnel. De quoi parle-t-on, quel équipement prévoir et quelle place occuper dans la circulation ?

kideaz copyright foyer assurances trottinette electrique

Des jeux d’enfants adaptés aux besoins des adultes

À la base, la trottinette était conçue pour les enfants. Quant à l’hoverboard, on aurait pu le croire destiné aux fans de « Retour vers le futur ». Mais aujourd’hui, vu les avantages de ces modes de déplacement, les adultes les adoptent massivement.

Moins encombrants et moins couteux qu’un vélo, ces microvéhicules électriques ont également la grande qualité d’être très maniables et de pouvoir se glisser partout. En semaine, pour rejoindre le train ou se faufiler entre les files de voitures, on les adopte pour se déplacer rapidement et sans contrainte. Et les weekends, on apprécie aussi le côté ludique de ces engins, pour rouler avec les enfants ou laisser les ados rejoindre leurs copains.

Trottinettes, hoverboard, mono-roue : de quoi parle-t-on ?

Au début de l’année 2021, le Code de la route luxembourgeois s’est adapté aux évolutions de la mobilité douce. À présent, il pose un cadre à cette grande liberté des nouveaux moyens de déplacement. Ces nouvelles dispositions reposent sur la distinction entre deux catégories de véhicules : le microvéhicule électrique et l’engin de déplacement personnel.

Le microvéhicule électrique (ou micromobilité) désigne les engins électriques de petite dimension avec au moins une roue, avec ou sans siège, et conçus pour une seule personne. Ce sont les trottinettes électriques, les gyroroues (ou mono-roues), les hoverboards (ou skateboards électriques) ou encore les gyropodes.

Quant aux engins de déplacement personnel (EDP), ce sont les traditionnels skateboards, vélos d’enfants ou trottinettes non électriques.

Selon que vous optiez pour l’une ou l’autre de ces deux catégories de véhicule, vous ne serez pas soumis aux mêmes obligations pour vous équiper et vous ne pourrez pas rouler aux mêmes endroits. En résumé, on pourrait considérer que le Code de la route assimile les microvéhicules à des vélos et les EDP à des piétons.

Quelles règles pour les engins de déplacement personnel ?

Pour les skateboards et trottinettes non électriques, le Code de la route les autorise à rouler partout où se déplacent habituellement les piétons. Libre à vous d’emprunter les trottoirs ou espaces réservés aux piétons. Une seule condition : s’adapter à ce contexte et se déplacer au même rythme que vos voisins piétons, avec une vitesse inférieure à 6km/h.

Pour les vélos d’enfants, c’est la même règle : vos petits ont bien évidemment leur place sur les espaces piétons. Toutefois, en grandissant, ils prendront leur place sur les pistes cyclables ou dans la circulation. Ils y sont autorisés une fois qu’ils ont 10 ans et cela devient obligatoire à partir de 13 ans.

Tout comme le piéton circule librement, le code de la route n’impose rien de particulier comme éclairage ou équipement pour les engins de déplacement personnels. La prudence invite cependant à se doter d’une sonnette, d’un casque et se rendre visible des autres.

kideaz copyright foyer assurances signalisation routiere

Prévoir l’équipement de son microvéhicule électrique pour s’insérer dans la circulation

Avec un microvéhicule, la vitesse est comprise entre 6 et 25 km/h. On évite alors d’empiéter sur les espaces piétons et on doit se comporter comme un vélo. Votre trottinette électrique ou votre mono-roue utilisera les pistes cyclables ou, à défaut, les voies de circulation. Une exception : les conducteurs âgés de moins de 11 ans peuvent rester sur les trottoirs en prenant soin de ne pas gêner les autres usagers.

Puisque vous prenez votre place dans la circulation, il est indispensable de prévoir de quoi vous faire entendre et voir des autres usagers. Vous respecterez le Code de la route si vous vous munissez d’un avertisseur sonore, d’un éclairage blanc à l’avant et rouge à l’arrière. Il faut qu’ils soient non clignotants et allumés de jour comme de nuit. Vous pouvez remplacer le feu rouge arrière par un dispositif équivalent installé sur votre casque ou dans le dos.  Le Code de la route impose aussi que votre microvéhicule électrique soit équipé d’un frein (dans le cas des mono-roues) ou d’au moins deux freins, agissant sur au moins deux roues, pour les véhicules à plusieurs roues.

Engins de déplacement personnel Microvéhicules électriques
De quoi parle-t-on ? Vélos d’enfants
Skateboards
Trottinettes non électriques
Trottinettes électriques
Gyroroues (mono-roues)
Hoverboards (skateboards électriques)
Gyropodes
Vitesse Moins de 6 km/h Entre 6 et 25 km/h
Où rouler ? Sur les trottoirs et espaces piétons Sur les pistes cyclables et voies de circulations
Équipement à prévoir Pas d’obligation.
Casque et avertisseur sonore recommandés
Feux avant et arrière
Avertisseur sonore
Frein(s)

Quid des enfants ?

À partir de 10 ans, on a le droit et à partir de 13 ans, il est obligatoire de circuler sur les endroits prévus pour cycles ou bien sur les voies de circulation.

Existe-t-il des assurances spécifiques ?

Chez Foyer, il existe deux solutions à ajouter à votre assurance auto et/ou habitation :

  • Pour indemniser les dommages corporels en cas d’accident, vous avez le choix entre la garantie «Conducteur protégé» de votre assurance auto mobilé, dans ce cas seuls les conducteurs désignés au contrat seront couverts dans tous leurs modes de déplacement, (y compris les trottinettes électriques et autres gyroroues), ou de choisir la garantie «Accident de la vie privée» de votre assurance habitation mozaïk, dans ce cas tous les membres du ménages (même les mineurs) vivant au même domicile peuvent être assurés (avec le profil familial).
  • Pour protéger l’objet lui-même, Foyer propose la garantie «Biens de loisirs et d’assistance» de l’assurance habitation mozaik. L’ensemble de vos moyens de mobilité douce  seront dès lors assurés en cas de vol, de bris, de heurt ou de chute.

Cet article a été rédigé en collaboration avec

REJOINS-NOUS SUR LA NEWSLETTER KIDEAZ !

FacebookEmailFacebook Messenger
  • @ Kideaz

    Pour ce tout nouveau numéro, nous avons consacré notre dossier principal aux grands félins. Little Kideaz n°6 est d’ores et déjà disponible dans la boutique, alors n’attendez plus !

Attendez!!!
Vous n'avez pas encore tout vu...

Dis papa,

On fait quoi ce week-end ?

Ah ! Bonne question,

attends je regarde

la newsletter kideaz

X