L’agenda Famille !

Avec des centaines d'events chaque semaine, on partage tout en famille chez Kideaz. Faites-nous part de vos events.

Proposez vos Bons Plans

Vous souhaitez partager et faire découvrir une de vos adresses favorites ? N'hésitez plus.

Pour les Professionnels

Proposez votre crèche / foyer de jour sur Kideaz.

Accueil > Blog > Les grands singes auront disparu d’ici 2050
Julia Oliveira Marques
FacebookEmailFacebook Messenger
Parents

Les grands singes auront disparu d’ici 2050

Entretien avec Thomas du pôle pédagogique du Zoo d’Amnéville

Le constat est plus qu'alarmant

En l’espace de cinquante ans, selon les scientifiques, les populations de grands singes ont diminué de 70 % à cause d’activités humaines tels que la déforestation, l’agriculture intensive ou encore le braconnage.

On estime qu’il existe 700 000 grands singes dans le monde, uniquement en Afrique et en Asie du Sud-Est. Mais là aussi, selon les sources, les chiffres peuvent varier tant le recensement est complexe et rendu difficile. Pour eux, le pire est annoncé : si rien n’est fait dans les dix prochaines années, on assistera à l’extinction de l’espèce toute entière, dans un futur proche ; soit environ d’ici 25 à 50 ans.

Alors que tout cet été les grandes forêts de par le monde brûlaient et brûlent encore, nous cédons la parole à Thomas du pôle pédagogique du Zoo d’Amnéville pour répondre à quelques questions pour mieux comprendre les enjeux et l’importance de cette cause.

Les grands singes sont-ils condamnés à disparaître prochainement ?

Le mot « condamnés » est un peu fort… les consciences changent et l’Humanité commence à prendre conscience que si l’on veut protéger les grands primates, il faudra d’abord arriver à conserver nos forêts primaires, principal habitat de nos cousins. Donc tant qu’il y aura des arbres ils seront là !

Quelles sont les principales causes de la disparition des orangs-outans et des grands singes de façon générale ?

C’est principalement l’activité humaine qui est responsable de leur disparition : la plantation de palmiers en Indonésie par exemple ou les mines de coltan en République démocratique du Congo. La déforestation, les guerres et les conflits interethniques en Afrique sont aussi responsables ; les animaux sont au milieu de toute cette agitation.

On peut parler aussi du braconnage des grands singes : en Afrique, les gorilles sont braconnés pour le commerce de la viande de brousse. Cette action est responsable de la disparition de 4 000 grands singes par an. Par ailleurs, il y a aussi la capture pour particulier ainsi que les maladies (exemple : en 2002, le virus Ebola a tué un tiers des gorilles).

Quelles conséquences peut avoir leur disparition sur la biodiversité et les écosystèmes ?

Hormis la perte de ces grands primates emblématiques, leur disparition aura forcément un impact sur la biodiversité car ils jouent un rôle clé dans l’entretien des forêts tropicales.

A combien évaluons-nous le nombre de spécimens encore en liberté ? Et où se trouvent-ils ?

Hormis la perte de ces grands primates emblématiques, leur disparition aura forcément un impact sur la biodiversité car ils jouent un rôle clé dans l’entretien des forêts tropicales.

Quelles sont les actions mises en place sur le terrain pour les protéger ?

Dans les parcs naturels, ils sont protégés par des rangers et de nombreux bénévoles. De nombreuses associations sont sur le terrain pour étudier les populations de grands primates et sensibiliser les populations locales.

little kideaz magazine dossier grands singes citation 2

Existe-t-il des programmes où tout un chacun pourrait apporter son soutien ?

Il est possible de partir à l’étranger faire des éco-volontariats pour travailler aux côtés des rangers, soigneurs, professeurs…
Vous avez aussi la possibilité de faire des dons d’argent, mais il faut faire attention à bien choisir l’organisme. Au zoo nous avons notre propre programme de conservation qui nous permet de faire régulièrement des dons d’argent à plusieurs associations.

Et puis nous sommes un peu une arche de Noé, car aujourd’hui nos animaux sont en quelque sorte les ambassadeurs du monde sauvage. Grâce à eux nous pouvons sensibiliser les visiteurs sur les problèmes écologiques et les alerter sur la situation actuelle au travers d’animations, d’ateliers, de journées de conservation et autres.

Qu'est-ce qui dans nos actions du quotidien pourrait avoir un impact pour la sauvegarde de ces espèces ?

Nous pouvons tous faire quelque chose à notre échelle, comme par exemple éviter l’huile de palme, même si ce n’est pas toujours facile de trouver des produits qui n’en contiennent pas. Consommer de manière responsable, prendre des fruits et légumes de saison et privilégier les productions locales font aussi partie des petits gestes du quotidien qui peuvent faire la différence. Il faut aussi faire attention à ne pas jeter des détritus et des mégots de cigarettes en pleine nature.

De plus, nous pouvons sensibiliser notre entourage dès le plus jeune âge aux problèmes écologiques.

On remercie Thomas pour cet éclairage sur les grands singes et allons nous intéresser plus en détail à ces espèces.

Mais au fait, comment sait-on qu'un singe est un "grand singe" ?

Plusieurs critères permettent de les caractériser. Les grands singes anthropomorphes, c’est-à-dire ceux dont la forme rappelle celle de l’Homme, n’ont pas de queue, peuvent être bipèdes et ont été reconnus pour leurs capacités intellectuelles particulièrement élevées.

À cela s’ajoutent une vision très développée, une espérance de vie plus longue et un faible taux de reproduction. Mais c’est surtout au niveau de leur cerveau que se joue toute la différence. Plus développé et complexe, il permet aux grands singes de développer de nouvelles capacités cognitives inexistantes chez leurs cousins « petits singes » : la fabrication et l’utilisation d’outils, la reconnaissance de soi dans un miroir, le rire, la chasse coopérative ou encore la communication symbolique.

Ainsi, les grands singes font preuve de concepts que l’on croyait être le propre de l’Homme comme la culture, l’apprentissage ou encore la conscience de soi.

Être grand singe n’est pas seulement une question de taille. Ce nom regroupe, outre l’espèce humaine, les chimpanzés, les bonobos, les gorilles, les orangs-outans mais aussi les gibbons souvent oubliés. Seuls les orangs-outans et les gibbons vivent en Asie, les trois autres grands singes sont cantonnés au continent africain.

5 faits étonnants sur les grands singes :

little kideaz magazine dossier grands singes gorille 2

Le gorille, la force tranquille

Derrière des mâles de 170kg, leurs allures de brutes et un regard parfois paralysant se cache un géant doux et pacifique.

L’objectif du dominant (appelé dos argenté) ? Rester le chef et protéger son clan. Sur un territoire, un groupe peut parfois cohabiter avec un autre quelques jours en bon voisinage, et ce d’autant plus si les mâles ont eu des liens privilégiés par le passé, comme des frères par exemple. Quand un jeune mâle atteint la maturité sexuelle, il n’a que deux options. Soit il entretient de bonnes relations avec le dominant et devient ainsi son assistant, soit il entre progressivement en conflit avec lui et est rejeté.

Le jeune, dominé, finira alors par quitter sa famille d’origine. On a ainsi pu observer dans la nature des groupes de jeunes mâles célibataires en attente de fonder une nouvelle famille.

little kideaz magazine dossier grands singes orang outan

L'orang-outan, l'intellectuel

Reconnu plus gros mammifère arboricole du monde, l’orang-outan présente des capacités d’attention et de patience particulièrement frappantes.

Il aura d’ailleurs à de nombreuses reprises prouvé son intelligence lors d’expériences le mettant à l’épreuve.

little kideaz magazine dossier grands singes gibbon

Le gibbon, le mélomane

Les gibbons sont très certainement les grands singes les plus mélodieux du monde des primates. Vivant dans les forêts d’Asie du Sud-Est, chaque couple vit sur un territoire d’une vingtaine d’hectares qu’il délimite chaque matin avec son chant. Ce dernier est l’une des causes de leur disparition : il permet aux braconniers de localiser facilement les gibbons, et pour cause, on peut entendre ces mélopées à 1km à la ronde !

little kideaz magazine dossier grands singes chimpanze

Le chimpanzé, le pharmacien

Les individus fiévreux consomment la Trichilia rubescens, une plante aux vertus antipaludéennes qui ne fait pas partie de leur régime alimentaire habituel, et finissent souvent par quelques bouchées d’argile fine et rouge. « Nous avons recréé en laboratoire les conditions d’une digestion et constaté que la Trichilia seule est active, mais que la terre augmentait ses effets », explique une vétérinaire. D’autres chimpanzés ont été vus sucer et mâchouiller de jeunes pousses pour se guérir de leurs diarrhées, ou encore utiliser certaines feuilles pour guérir leurs plaies.

little kideaz magazine dossier grands singes bonobo

Le bonobo, le babAcool féministe

Chez cette espèce, les relations sexuelles, feintes ou réelles, sont utilisées préférentiellement à la violence pour résoudre des conflits. L’autre raison pour laquelle les bonobos sont beaucoup plus paisibles que les autres primates, réside dans le rôle joué par les femelles.

En effet, un groupe de bonobos est toujours dominé par une femelle, ce qui est assez inhabituel dans le règne animal ! Plus petites, les femelles forment des alliances entre elles pour dominer les mâles les plus agressifs.

Gorille - Gorilla beringei graueri

little kideaz magazine dossier grands singes fiche gorille
little kideaz magazine dossier grands singes fiche gorille habitation
little kideaz magazine dossier grands singes fiche gorille caracteristiques 2

Orang-outan - Pongo pygmaeus

little kideaz magazine dossier grands singes fiche orang utan
little kideaz magazine dossier grands singes fiche orang utan habitation
little kideaz magazine dossier grands singes fiche orang utan caracteristiques

POUR LES KIDS

Maintenant nous vous proposons de mettre au défi vos connaissances sur les singes ! Retrouvez une double-page de jeu p.54 – 55 de notre magazine Little Kideaz. Saurez-vous associer les singes sur la carte à leurs descriptions ? 

FacebookEmailFacebook Messenger

Dis papa,

On fait quoi ce week-end ?

Ah ! Bonne question,

attends je regarde

la newsletter kideaz

X