Dossier

L'Homéopathie

L’efficacité de l’homéopathie ne cesse de faire débat. Certains n’en doutent pas et s’en servent régulièrement pour se soigner. D’autres pensent que ce n’est pas plus efficace que du sucre.

Qu’est-ce que c’est ?

Inventée il y a plus de 200 ans par un médecin allemand Samuel Hahnemann, elle repose sur trois principes : la loi de la similitude, la loi de la dilution, et celle de l’individualisation. La première consiste à soigner le mal part le mal et donc d’administrer une faible dose de la substance qui a provoqué la maladie. Cette faible dose est obtenue grâce au principe de solution qui est indiqué sur l’homéopathie, le CH.  1 CH est l’équivalent d’une goutte de la substance pure diluée dans 100 gouttes d’eau, 2 CH sera alors 1 goutte de ce CH diluée dans 100 gouttes d’eau et ainsi de suite. Le dernier principe, prend en compte l’individualité de chaque individu quant à son corps, son mental et ses émotions. Ainsi deux personnes ayant un rhume ne se verront pas administrées  le même  médicament pour guérir.

Ces principes laissent sceptiques de nombreux médecins et scientifiques.  Déjà en 1970, Samuel Hahnemann affrontait la justice de son pays pour exercice illégal de la médecine, d’où son déménagement en France.

L’homéopathie pas plus efficace qu’un placebo ?

De nombreuses études assez complètes ont affirmé que l’homéopathie n’était pas plus efficace qu’un placebo. La dernière en date est celle de 2015, du Conseil national australien pour la santé et la recherche médicale (NHMRC).  Après avoir passé au crible 225 études testant les effets de l’homéopathie, le résultat est catégorique : l’effet de l’homéopathie n’est pas supérieur à celui d’un placebo. Deux patient, le premier traité par de l’homéopathie et le second par un placebo guériraient de la même manière.

En effet la dose serait tellement diluée, CH 12 est l’équivalent d’une goutte dans tous les océans de la planète, qu’elle n’aurait plus aucun effet. Les chances de retrouver la molécule active dans les traitements étant quasiment nulle.

Effet placebo 

 

L’effet placebo est l’effet bénéfique d’un traitement lié simplement au fait que croire qu’il est bénéfique.Des études ont démontré que cela n’était pas uniquement psychologique.Les placebos seraient capables d’induire la sécrétion d’endorphine, un composé chimique qui, dans le cerveau, sert à atténuer la douleur

Cet effet a parfois des résultats incroyables, par exemple de fausses chirurgies sont pratiquées (juste une incision est faite) et dans 75% des cas l’état du patient se voit amélioré. 

Effet placebo ou pas, est-ce que ça fonctionne ?

Tout d’abord certains homéopathes réfutent l’idée de l’effet placebo, évoquant les résultats observés sur les animaux et les enfants de bas âges alors qu’ils n’ont pas conscience de prendre un médicament.

D’autres accordent que l’effet  placebo à une grande part dans la guérison des patients, qui dépend surtout de la relation médecin/patient. Le psychologique influant énormément sur notre corps  se sentir écouté et soutenu nous aiderait à entamer le processus de guérison.

 Le chercheur Edard Ernst qui analyse les médecines alternatives a changer d’avis sur l’homéopathie et croit désormais en sont efficacité. Il explique que ce n’est pas le remède homéopathique qui fait aller mieux le parient, mais la simple consultation.  Cependant la prise d’homéopathie n’est pas toujours faite après consultation d’un médecin, et pourtant les gens guérissent…

Effet placebo ou pas, beaucoup de médecins l’utilisent maintenant, et sont satisfaits du résultat. L’homéopathie est donc souvent administrée notamment en oncologie. Le Dr Emmanuel Berland, cancérologue radiothérapeute ressentait beaucoup de frustrations, ne pouvant pas répondre aux demandes et aux plaintes des patients. Sceptique,  il a été étonné par l’efficacité et l’utilise maintenant pour les douleurs articulaires, mais aussi pour les vomissements (la capacité à recevoir un traitement classique étant réduit). 

Le Dr Christelle Besnard-Charvet gynécologue obstétricienne, elle l’utilise pour toutes les étapes de l’accouchement. Avant, pendant, après et décèle même s’il y s’agit d’un faux ou d’un vrai travail grâce à l’homéopathie. 

Mais elle est aussi particulièrement prescrite aux enfants afin de leur apprendre que les antibiotiques ne devraient pas être automatiques, et  leur éviter tout effet secondaire.

En attendant…

Les homéopathes rappellent cependant que l’homéopathie est une pratique complémentaire. Elle évite la prise trop importantes d’antibiotiques, mais que dans certains cas l’homéopathie ne peut remplacer un vrai médicament. Les mêmes chercheurs Australien ont d’ailleurs affirmés que les personnes qui choisissent l’homéopathie au détriment de traitements dont l’efficacité a été prouvée mettent leur santé en danger. L’homéopathie peut donc être utilisée pour traiter des affections bénignes comme des maux de tête, mais pas face à une maladie grave..